Réguler la population de goélands

 

herring gull Pixabay Manfred Richter

Comme chaque année, la Ville mènera une campagne de stérilisation des oeufs de goélands en mai et juin, sous le contrôle du ministère de l’Environnement. En cas de présence d’un nid sur votre toiture, vous êtes invités à contacter les Services techniques avant le 27 avril.

Si le goéland est une espèce protégée depuis 1976, il prolifère en milieu urbain du fait de ressources alimentaires abondantes, ce qui n’est pas sans causer quelques nuisances : bruit, saletés, dégradations. Certains secteurs pâtissent d’une concentration plus importante de goélands nicheurs, comme Lannugat ou le Rosmeur, où les déchets de pêche sont
facilement accessibles.

Le goéland restant fidèle à son emplacement, l’entreprise « Les Alpinistes brestois » a pu collecter un répertoire d’adresses où les nids seront systématiquement traités. Ils interviendront également, sous réserve d’accès au toit, au domicile des particuliers s’étant manifestés auprès de la mairie.

campagne goelands

Deux passages nécessaires
L’opération consiste à asperger les oeufs d’un liquide spécifique (huile de colza), qui empêche leur éclosion, tout en les laissant intacts en apparence. Deux passages sont nécessaires entre mai et juin, car deux pontes peuvent avoir lieu.

Les campagnes de stérilisation représentent un coût d’environ 12 000 € HT par an pour la Ville. Afin de contenir la population de goélands, le moyen le plus efficace reste de ne pas nourrir les oiseaux, directement ou indirectement, en laissant ses poubelles la veille sur la voie publique. Il est également important de nettoyer sa toiture.

Pratique :
Pour signaler la présence d’un nid sur votre toit, contactez les Services techniques au 02 98 74 46 30.

Pour en savoir plus sur la campagne de stérilisation, reportez-vous à la foire aux questions.