Le Dalc'h Mad*


Le Dalc'h Mad*, embarcation sardinière de Douarnenez, quitte le port de Tréboul le 06 avril 1943, se faufilant au nez de l'occupant allemand dans un convoi de bateaux autorisés à se rendre sur les lieux de pêche.

*Dalc'h Mad veut dire « tiens bon ! » en breton. Cette expression est la devise de la ville de Douarnenez.

dalch-mad
A bord, il n'y a qu'un seul pêcheur inscrit maritime, Louis Marec, le jeune patron de 23 ans. Les 18 autres passagers forment un groupe assez disparate, majoritairement bretons. Tous sont enthousiastes et aguerris. Plusieurs d'entre eux, résistants éprouvés, font partie d'un réseau.

carte

Après 54 heures de traversée particulièrement houleuse, le Dalc'h Mad arrive dans le port de Newlyn le 9 avril (voir la carte). A son retour, un pavillon est spécialement brodé des noms de tout l'équipage et du message codé de Radio-Londres qui informe les familles de l'arrivée à bon port du bateau.

pavillon

Après la guerre, ce pavillon est déposé à la chapelle de Sainte-Anne-de Palud, avant de rejoindre, en 1980, le musée Jean-Moulin de Bordeaux.

En 2012, Philippe Paul, Sénateur-Maire de Douarnenez, oeuvre pour ramener cet objet de mémoire dans sa ville d'origine. A travers une convention de 5 ans renouvelables, la Ville expose l'original du pavillon au Port-musée et s'engage à le conserver en excellent état. Une copie est réalisée, présente dans le hall de l'hôtel de ville.

Ce 20 septembre, une rencontre a eu lieu autour du pavillon, découvrez l'article à cette page.