Des gîtes sur l’île tristan

 

ile tristan mai 2018

Les travaux d’aménagements intérieurs de la maison de Maître auront pour objectif de proposer l’accueil de séminaires au rez-de-chaussée, et un hébergement en gîtes patrimoniaux dans les étages pour une quinzaine de personnes.

« Le cabinet d’études Ceresa (Rennes), nous a fait un plan de gestion de l’île Tristan qui présente toutes les ambiances de l’île, zone par zone », expose David Dorman, le directeur des services techniques de la Ville.

« C’est un ensemble de fiches actions qui permettent d’illustrer ce que Douarnenez et le Conservatoire du littoral veulent faire de cet espace naturel, à l’horizon des 5 ou 10 prochaines années. »

Une ligne claire
Un avant-projet validé en avril dernier par le maire, François Cadic, et les élus municipaux concernés, avec Didier Olivry et Isabelle Gay, représentants du Conservatoire.

« La ligne est claire, poursuit David Dorman. Le rez-de-chaussée de la maison de Maître sera un espace multifonctionnel respectant les obligations d’un établissement recevant du public (ERP), avec des rampes qui faciliteront l’accès des personnes à mobilité réduite. Il sera dédié à l’accueil du public en visite sur l’île et à l’organisation de séminaires.

S’y trouveront aussi les bureaux du personnel et un espace de petite restauration, équipé pour la préparation finale des repas fournis par traiteur, lors des séminaires. »

Des gîtes patrimoniaux
Les étages seront réservés, quant à eux, à des gîtes aménagés en lien avec l’histoire et l’esprit du lieu. « Compte-tenu de leur caractère exceptionnel, les tarifs de certains logements seront dans une fourchette haute. Cependant, pour les élus, l’idée est aussi de permettre à toutes les bourses de s’offrir une nuit sur l’île Tristan, en particulier les Douarnenistes. »

Toutefois, le caractère insulaire du lieu et les contraintes d’accès ne seront pas, eux aussi, sans effets sur le seuil de rentabilité du projet. « Tous ces paramètres expliquent la configuration des espaces ainsi que l’hébergement conçu et dessiné par l’architecte Bernard Le Moën, spécialiste de la rénovation du patrimoine. »

plan simplifie rdc maison de maitre

Une vue panoramique
Au premier et au deuxième étages, quatre chambres équipées de salles d’eau pourront accueillir huit personnes.

Un espace commun, bénéficiant d’une vue panoramique sera aménagé dans le pavillon, avec un coin repas et un salon permettant les rencontres.

« Par ailleurs, deux studios, avec salle d’eau et cuisinette, pourront recevoir les personnes souhaitant plus d’autonomie durant leur séjour. Enfin, dans les combles du pavillon, une très vaste chambre haut de gamme pourra accueillir jusqu’à quatre personnes.»

photo balcon ile

Le balcon aménagé dans le pavillon, au-dessus du bow-window, fera partie des espaces communs réservés aux locataires des gîtes. Il bénéficie d’une vue imprenable sur le port de Tréboul et le chenal.

Un mobilier choisi
« La sélection du mobilier — qui donnera le cachet du lieu — va aussi être un choix important, souligne David Dorman. Nous allons travailler avec un architecte d’intérieur qui pourra nous accompagner sur cette partie du projet.»

Le coût estimé de l’opération s’élève à 718 560 € HT, auquel s’ajoutent 8.95% d’honoraires d’architecte. La part à la charge de la Ville devrait rester raisonnable, jusqu’à 80% de subventions étant espérées, réparties entre le Conservatoire, le Département, la Région, la Fondation du Patrimoine et le mécénat.

Participez
Vous aussi, faites un don à la souscription de la Fondation du Patrimoine pour la maison de Maître de l’île Tristan. Plus de 120 000 € déjà collectés !
www.fondation-patrimoine.org/les-projets/maison-demaitre-de-l-ile-tristan-adouarnenez