Les missions du Parc naturel marin d'Iroise

 

parc-marinLa présence des agents du Parc marin sur l'île Tristan est discrète, le plus souvent ils sont en mer. Qui sont-ils et que font-ils exactement ?

Les missions du parc

Un Parc naturel marin repose sur 3 piliers : l'acquisition de connaissances, la protection d'une aire marine et le soutien économique à certaines activités dans une optique de développement durable.

Son plan de gestion court sur 15 ans car le milieu marin évolue très doucement. Le document dresse un état initial des milieux, des espèces, des activités humaines dans le parc et fixe des objectifs, assez clairs et précis : abaisser la quantité de nitrates dans les eaux de baignade, augmenter l'emploi sur les îles, maintenir la capacité d'accueil des oiseaux nicheurs etc.

Ces objectifs sont évalués régulièrement et se traduisent par des programmes d'actions annuels.

Travail en mer

Le travail de ces agents de terrain consiste pour une bonne part à la collecte de données en mer.

Les agents interviennent également sur le terrain, pour nettoyer les plages dans des endroits isolés, ou exercer leurs missions de police en mer. Il se concentrent essentiellement sur les comportements qui ont un impact sur le milieu marin, mais font surtout de la sensibilisation.

Travail à terre

Le Parc naturel marin se positionne également comme expert vis-à-vis de l'État, travaillant sous tutelle du Ministère du développement durable. Lorsqu'une activité économique peut avoir un impact sur l'environnement marin, l'État est obligé de leur  demander un avis. Si cet impact est notable, c'est un avis dit conforme, autrement dit c'est un droit de veto.

Par ailleurs l'État les missionne sur la mise en place de protocoles.

Les projets en baie de Douarnenez

La baie de Douarnenez, fermée et sablonneuse, est un milieu spécifique par rapport au reste du parc constitué d'habitats rocheux et de champs d'algues.

C'est un abri pour les bateaux, mais aussi pour certaines espèces : les poissons plats, les jeunes bars, la telline, la coquille St Jacques et les oiseaux marins.

Grâce à des série de données ils connaissent parfaitement les cohortes et les espèces qui trouvent refuge dans la baie.

Toujours en baie de Douarnenez, le Parc est impliqué dans le plan d'action algues vertes coordonné par l'Etat et il travaille avec la Ville à retracer les origines de la pollution bactériologique constatée au Ris.

Une gouvernance collégiale

Le Parc est géré par un Conseil de gestion qui rassemble un collège d'une cinquantaine de personnes liées au monde maritime : des élus, des acteurs économiques, des usagers, des experts scientifiques, l'Etat, la Marine, des structures de protection de l'environnement institutionnelles et associatives.

Cette assemblée est présidée par Pierre Maille (président du Conseil général). Elle est consultée pour toutes les questions qui concernent l'environnement en mer d'Iroise.

Plus d'informations : www.parc-marin-iroise.fr