Tud’bus étend son réseau

 

La délégation de service public du réseau de transport urbain vient d’être renouvelée pour 6 ans à la société Le Coeur. Outre le remplacement de sa flotte, le prestataire met en place de nouveaux services et prend résolument le virage du numérique.

tudbus photo le coeur

De nouvelles dessertes
Le quartier de Pouldavid sera mieux desservi avec un nouvel arrêt rue Eugène Lucas et celui de Kerem pérennisé durant les vacances scolaires, dès le 11 février.

A Tréboul, deux nouveaux arrêts seront créés, rue Maréchal Foch (au niveau de l’impasse des Filets bleus) et devant le lotissement des Hauts de Tréboul.

Une flotte renouvelée
Introduits il y a 6 ans dans le réseau de transport urbain, les minibus ont permis de proposer de nouvelles dessertes dans des rues autrefois trop étroites pour les grands bus, notamment à Tréboul. La cadence de rotation est également passée d’une heure à 40 minutes.

Ces améliorations sont à l’origine d’une hausse de la fréquentation régulière du réseau. S’ils ont fait leurs preuves, les minibus ont également fait leur temps. Ils vont être remplacés courant 2019 par trois nouveaux véhicules, légèrement plus grands (de 22 à 27 places) et plus confortables.

Sur la ligne 2, la plus longue et la plus fréquentée, un bus hybride de 70 places va être inauguré pour faire face à la demande.

scenario de lignes tudbus

Une billetterie électronique
A compter de l’été 2019, les trajets seront validés par un boîtier électronique sans contact, à l’entrée du bus. L’usager pourra acquérir une carte rechargeable au tabac-presse de leur quartier* ou à l’Office de tourisme. Dans le futur, une billetterie en ligne pourrait être mise en place.

Cette petite révolution technologique n’aura aucune incidence sur le tarif du ticket, maintenu à 0.90 euros, selon une exigence de la Ville. De plus, les personnes qui voudront acheter leurs carnets de 10 voyages pourront continuer de le faire chez les dépositaires habituels.

photo lecoeur jp benard

Une ligne estivale
Autre nouveauté testée à l’été 2019 : une ligne estivale spéciale dimanches et jours fériés. Elle fonctionnera en complément du service vacances scolaires, sur un circuit spécifique qui reliera les principaux points d’intérêt de la commune, en passant par les campings, les plages, le centre-ville.

Un transport à la demande
Tud’Plus, un service de transport à la demande, est à l’étude. Il permettrait aux Douarnenistes de réserver, par téléphone, un déplacement spécifique pour le lendemain.
« L’accès à ce service, qui reste à dimensionner, sera toutefois conditionné par des critères d’âge et de mobilité réduite, permanente ou temporaire », précise Michel Balannec, adjoint au maire, délégué à l’urbanisme.
A terme, le service de transport à la demande pourrait également être étendu aux salariés des entreprises travaillant en horaires atypiques, notamment sur la zone de Lannugat.

Le point sur l’accessibilité
Le nombre d’arrêts de bus accessibles aux personnes à mobilité réduite sur le réseau est progressivement augmenté chaque année. Il est aujourd’hui de 57 sur 85 arrêts que compte le réseau urbain. Les bus en circulation sont quant à eux 100 % accessibles et équipés d’annonces sonores pour les personnes malvoyantes.

QR CODE
Le parc de véhicules va également être équipé d’un système de géolocalisation en temps réel. Ce qui donnera la possibilité aux usagers de connaître l’heure de passage du prochain bus depuis l’arrêt, via un QR code flashé avec leur téléphone portable.

« En tant que transporteur, et avec notre nouveau système de billettique, nous entrons complètement dans l’ère du numérique et de la mobilité », se félicite le directeur, Frédéric Péron.