Quand jardinage rime avec partage

 

plomarch jardin 1
Aux Plomarc’h, conjointement avec les agents communaux, huit jardiniers temporaires participent à la valorisation paysagère du site. Une expérience gratifiante.

En mai 2001, sur l’initiative commune de partenaires sociaux et d’élus du territoire de Douarnenez, un atelier d’insertion Les jardins de la baie, géré par l’Ulamir du Goyen, a été implanté aux Plomarc’h.

Démarche volontaire de personnes bénéficiant de minima sociaux, et (ou) en rupture avec le monde du travail, sous contrat d’un an avec le Conseil départemental, huit hommes et femmes interviennent quatre matinées par semaine pour valoriser le site. Quand jardinage rime avec partage.

plomarch jardin 2Des talents convergents

Les nouveaux jardiniers travaillent conjointement avec les agents communaux. Ils s’occupent du potager, du verger, du jardin des plantes aromatiques et des massifs qui ornent le village des Plomarc’h. Grâce à ces talents convergents, le site conserve toute sa beauté et participe au rayonnement de Douarnenez.

"Notre mission, explique David Bordeix, éducateur à l’Ulamir du Goyen, est de redonner confiance aux personnes en difficulté et de les inscrire dans un projet de vie au quotidien, ou même professionnel, de sortir de l’isolement et de renouer le lien social. Nous avons tous une expérience à partager, quels que soient nos parcours.

La valorisation paysagère des Plomarc’h est une vitrine gratifiante pour ces jardiniers temporaires. Leurs interventions sur le site sont vues et appréciées des promeneurs. C’est une reconnaissance essentielle à leur reconstruction. "
David Bordeix, animateur à l’Ulamir du Goyen