Le Kino version confinée : un succès retentissant

 

Cette année, le lancement du 10e Kino a coïncidé avec le début du confinement. Faire de cette contrainte une nouvelle règle et créer le Kinoconfiné, voilà une idée lumineuse qui a fait mouche !

kino confine

Chaque printemps, le Kino, organisé par l'association Toile d'essai, invite les Douarnenistes à réaliser un film court sur un thème donné. L’événement réunit une vingtaine d'équipes. Un joli score pour une ville portée sur le cinéma.

Mais cette année, avec 316 vidéos rivalisant d'inventivité envoyées durant les 8 semaines du confinement, le cru 2020 du Kino a battu tous les records de participation !

Ce succès retentissant est, pour Claudette Le Flamand, directrice de Toile d’essai, lié aux circonstances. «   Les participants habituels ont redoublé leurs efforts en réalisant un film chaque semaine, et beaucoup de nouvelles personnes se sont lancées dans l'aventure. Ça leur a permis de rythmer leur vie confinée, de créer un rituel. Et aussi de s'évader par l'imagination, de créer un lien avec l'extérieur. Le Kinoconfiné apportait chaque semaine son lot de nouvelles vidéos, mises en ligne le vendredi soir. C'était devenu un rendez-vous pour se retrouver, s'amuser, rire et échapper à la morosité du moment. »

L'engouement et l'enthousiasme créatif des Douarnenistes ne sont pas passés inaperçus, puisque la presse s'en est fait l'écho jusque sur les ondes de France Info et dans la prestigieuse revue de cinéma Le film français.

Surprise et ravie de ce succès, Claudette Le Flamand, promet que la fête prévue pour les 10 ans du Kino aura lieu pour ses 11 ans, en 2021. Elle donne également rendez-vous au public, dès que les conditions sanitaires le permettront, pour des projections au Club de toutes ces pépites filmées, peut-être une Nuit des Kinoconfinés. A suivre...

Retrouvez ci-dessous quelques pépites de cette belle édition :

Pull marine - #2 : réalisez le clip d'une chanson

#3 : Suspense ? Vous avez dit suspense ? : Terreur intérieure

 Le temps rêvé : #5 rêvons

Working class hero - # 7 Et après, on fait quoi ?