Redynamiser le centre ville

 

La question a fait l’objet d’une réflexion citoyenne menée en 2016 avec un groupe d’une quarantaine de personnes. L’appel à projets lancé par la Région Bretagne pour soutenir les initiatives en faveur de l’attractivité des centres-bourgs est venu à point nommé en 2017, avec à la clé une enveloppe de 1 million d’euros d’aides financières attribuée à 3 maîtres d’ouvrage : la Ville de Douarnenez, Douarnenez Communauté et Douarnenez Habitat. Lumière sur trois des projets qui composent leur plan d’action.

Des friches industrielles en voie de requalification
La rue Henri Barbusse concentre plusieurs projets de réhabilitations.

La renaissance des « Aff’ Mar’ »

aff mar

C’est un imposant bâtiment de trois étages surplombant la rue Henri Barbusse, doté à l’arrière d’une aile perpendiculaire. Les anciennes Affaires maritimes, 1200 m² de surface, sont inoccupées depuis 2005.

La Ville de Douarnenez s’était portée acquéreur de l’ensemble avant de le revendre à un promoteur immobilier en 2006. La crise financière de 2008 a eu raison de ses ambitions et c’est finalement Douarnenez Habitat qui a relancé la rénovation des « Aff’ Mar’ » en s’en portant acquéreur en 2017.

L’organisme y mène un projet unique, respectueux de l’aspect originel de ce lieu historique cher aux Douarnenistes, mixant logements et pôle de santé. La future résidence «La Marine» sera terminée avant la fin de l’année.

La friche de l’usine Cook bientôt détruite

La Ville de Douarnenez a acheté en mai 2018 la friche industrielle de l’ancienne usine Cook afin de détruire ses ruines et favoriser le renouvellement urbain de ce quartier. L’espace pourrait par la suite être aménagé en parking public afin de répondre aux besoins de stationnement aux abords du port.

L’ancienne usine Supergel devient un lieu pluriel

friche

Cet ancien ensemble industriel édifié sur 3 niveaux possède une façade sur le boulevard de La France Libre et le port de pêche. Il est également accessible par la rue Henri Barbusse. Dans le but de revaloriser le quartier, la Ville de Douarnenez a vendu cette friche à des particuliers en juin 2017. D’importants travaux de réhabilitation et de réaménagement sont en cours. L’ancienne usine accueillera dans un premier temps des logements locatifs et un logement privé. Dans un second temps, le projet prévoit l’aménagement d’un espace de coworking avec un lieu de restauration ouvert.

Les Restos du coeur restent installés dans un local de 450m2 au rez-de-chaussée côté port de pêche.

Le bail à réhabilitation
Un outil au service de la rénovation urbaine

Afin d’accompagner la revitalisation du centre-ville, développer l’offre locative et favoriser l’installation de nouveaux ménages, Douarnenez Habitat a lancé en 2017 le bail à réhabilitation.

A travers ce dispositif, Douarnenez Habitat réalise des travaux de réhabilitation dans un logement ou dans un immeuble privé vacant, et le loue ensuite pour une période déterminée.

La nature des travaux et le projet architectural sont définis en commun. Pendant la période du bail, entre 12 et 45 ans, Douarnenez Habitat prend également en charge les travaux d’entretien courant, les charges éventuelles de copropriété hormis « les grosses réparations » et la remise en état finale du bien. En contrepartie, le propriétaire renonce à percevoir les loyers pour permettre à Douarnenez Habitat d’amortir le coût des travaux. à l’issue du contrat, le bien est rendu à son propriétaire.

A ce jour, les baux signés par Douarnenez Habitat vont permettre de rénover trois bâtiments en petits collectifs totalisant onze logements.

Un circuit artistique en hommage à la Ville d’Ys

Un autre moyen d’améliorer l’attractivité du centre-ville est d’inviter l’art à s’exprimer.

Retrouvez-les dans cet article.

Autres projets
L’enveloppe d’1 million d’euros attribuée par la Région Bretagne, avec le concours de l’État, de l’Établissement Public Foncier de Bretagne et la Caisse des Dépôts a également été fléchée vers des projets réalisés ou en cours de réalisation : la rénovation des quais du Rosmeur, la reprise de la signalisation directionnelle, la taxe sur les friches commerciales, la mise en oeuvre du schéma vélo et la préparation d’une Opération programmée d’amélioration de l’habitat (Opah) pour le renouvellement urbain du centre historique de Douarnenez.

---

En répondant à un appel à projets régional, Douarnenez a décroché une enveloppe d’un million d’euros à consacrer à la redynamisation de son centre-ville, sur 4 ans. Le programme en 17 actions qui a été présenté est la suite logique de la concertation citoyenne menée en amont.

Alors qu’elle préoccupait les acteurs publics depuis plusieurs années, la question de la redynamisation du centre ville a connu une nouvelle impulsion lorsqu’elle est entrée dans le débat citoyen, il y a un an et demi. Le 30 mai 2016, la Ville et Douarnenez Communauté avaient réuni une quarantaine de personnes pour réfléchir aux ressorts de l’attractivité du centre-ville.

Retrouvez ci-dessous le dossier dédié à ces actions en consultation.