Un circuit artistique en hommage à la Ville d’Ys

 

Un autre moyen d’améliorer l’attractivité du centre-ville est d’inviter l’art à s’exprimer.

Pour Hervé Lèches, directeur des affaires culturelles, « l’introduction de l’art dans la ville est un puissant levier de redynamisation. Son impact visuel permet de changer le regard sur la ville, donne envie d’y flâner. »

Un circuit artistique a été conçu par la Ville et Douarnenez Habitat, faisant appel à différentes disciplines. Le thème de la Ville d’Ys s’est naturellement imposé lors de la définition du projet. Plusieurs créations ont été sélectionnées à l’issue d’un appel à projets lancé début 2019. Elles sont en passe d’investir l’espace public en différents lieux.

Dahut en perdition à l’entrée de la cité Barbusse

dahut

La dernière station du chemin artistique est la première réalisée. L’artiste Fanch Mao a peint sur un mur du porche d’accès à la cité Barbusse une Dahut presque entièrement submergée par les flots.

Les projets programmés sur 2020 :

Le château englouti de la ville d’Ys dans le passage Charles Tillon

fresque c tillon

Le passage de la maison Charles Tillon a inspiré les artistes Maëlle Daoudal et Clara Pasutto. Leur fresque murale représente une salle du château de Dahut englouti par les eaux et déserté par ses habitants. Une multitude de détails se révèle dans des tons pastel, et feront de cette station une pause au coeur de la Ville.

Flots d’acier dans la rue du Centre

esquisse jardiniere

L’artiste Annelise Nguyên va revisiter le mobilier urbain de la rue du Centre, pour faire de cet axe central un cheminement poétique. Les formes courbes de ses sculptures en acier galvanisé soulignent l’ominiprésence des flots. Quelques extraits textuels gravés font vivre le mythe d’Ys.

Gargouilles embusquées

Après les fresques murales de la cité Barbusse et du passage Charles Tillon, c’est sous la forme de gargouilles fixées au fronton de plusieurs bâtiments que s’incarnent les personnages de la légende.

L’artiste céramiste Bas Van Zuijlen, originaire des Pays-Bas et installé à Plobannalec, en est le créateur.

« J’ai choisi de représenter les personnages au moment où les habitants de la Ville d’Ys fuient la montée des eaux. » Quatre gargouilles ont été installées entre le 11 et le 17 septembre, saurez-vous les dénicher ?

gargouille