L’accessibilité progresse à Douarnenez

 

Rendre les établissements communaux Recevant du Public (ERP) accessibles aux personnes handicapées d’ici 2024, c’est l’objectif que la loi impose à toutes les villes. à Douarnenez, 60 ERP sont concernés. Le point sur l’avancement des aménagements.

La phase 1 est terminée (2016-2018)

Pendant cette première phase de travaux, environ 1/3 des Établissements communaux Recevant du Public a été traité.

« Nous avons d’abord réalisé en interne un diagnostic des bâtiments prenant en compte l’ensemble des handicaps, afin de repérer les non-conformités. Sur cette base, les adaptations à apporter à chaque site ont été recensées dans l’Ad’Ap (Agenda d’Accessibilité Programmée). L’ensemble de l’opération a été divisé en trois phases de trois ans », précise Isabelle Barré, directrice du Service bâtiment.

Au cours de la première phase, la mairie, l’accueil de jour gériatrique, le gymnase Jean-Marie Le Bris, les écoles Jules Verne et Laënnec, le parvis de l’église Saint-Herlé ont notamment été adaptés.

hall mairie

« La problématique de l’accessibilité est maintenant bien ancrée, toujours présente à l’esprit des agents pour les travaux d’entretien ou de rénovation des bâtiments communaux. »

Des aménagements utiles à tous

« Les travaux d’accessibilité ne sont pas toujours spectaculaires, parfois de petits aménagements, des détails, vont faciliter grandement la vie d’une personne handicapée » précise Germain Blouet, chargé d’études au Service bâtiment de la Ville. « Et ce qu’on peut améliorer pour une Personne à Mobilité Réduite (PMR), au final, tout le monde en bénéficie. Un trottoir ou un carrefour conforme profitera au fauteuil roulant autant qu’à la poussette. »

Quel que soit le bâtiment, la nature des travaux et des aménagements ne varie pas.

accueil du jour

A l’extérieur, les places de stationnement réservées aux PMR sont créées au plus près des entrées.

A l’intérieur, les portes doivent être suffisamment larges pour permettre le passage d’un fauteuil roulant, les sas assez vastes pour leur giration. Pour les sanitaires, des W.C. adaptés, spacieux, sont installés. Dans le but d’améliorer le confort des personnes malvoyantes, l’éclairage doit être suffisant. Des bandes podotactiles signalent un escalier ou une entrée, des mains courantes facilitent la montée d’un escalier. Les murs et portes, poignées et interrupteurs doivent être contrastés.

La phase 2 se prépare (2019-2021)

La deuxième phase de l’Ad’Ap est entamée, la liste des bâtiments ciblés est arrêtée, les études et appels d’offres seront lancés en 2020 pour une réalisation en 2021.

La création de deux ascenseurs, l’un au Centre des arts et l’autre à l’école François Guillou, constituera l’essentiel de cette nouvelle phase.

Un effort aussi pour les transports

Améliorer les transports publics pour les personnes ayant des difficultés de mobilité est un autre volet de l’accessibilité auquel la Ville s’est attelé. « Les bus sont maintenant tous dotés de dispositifs visuels et sonores pour annoncer les arrêts. Sur les 93 arrêts que compte la Ville, 55 sont normalisés : le trottoir est surélevé permettant au bus de sortir une rampe d’accès pour les fauteuils roulants. Des bandes de vigilance indiquent aux malvoyants la proximité du bord du trottoir » précise Thierry Vincent, en charge des transports urbains à la Ville de Douarnenez.

Déplacez-vous à votre guise avec Tud Plus

Que vous souffriez d’un handicap permanent ou temporaire, vous pouvez, pour le prix d’un ticket de bus, vous rendre où vous le souhaitez, à l’heure que vous souhaitez, dans un véhicule adapté. Le service Tud Plus fonctionne du lundi au vendredi de 7h30 à 19h et le samedi de 8h30 à 17h (Inscription préalable auprès du CCAS. Réservations au plus tard la veille avant 16h au 02 98 54 40 15).

En savoir plus

tud plus photo

Le volet voirie

Côté voirie, Douarnenez Communauté pilote les Plans de mise en Accessibilité de la Voirie et des aménagements des Espaces publics (PAVE) sur les cinq communes du Pays de Douarnenez. Il s’agit de traiter les obstacles à la mobilité dans la rue : trottoirs, mobilier urbain ou marquages au sol non adaptés par exemple.

Les aménagements sont réalisés en fonction de la fréquentation de la zone et de l’importance des travaux. Les récents projets de voirie prennent naturellement en compte les questions d’accessibilité.

Marc Dufeil s’investit pour la mobilité des handicapés

Tétraplégique suite à un accident survenu en 1988, Marc Dufeil milite pour de meilleures conditions de vie des handicapés dans la ville.

marc dufeil

« Je vis à Douarnenez depuis 18 ans, j’y ai vu une belle évolution. Mais on peut encore mieux faire ». Au sein de la Commission accessibilité de Douarnenez Communauté, Marc Dufeil consulte les projets d’aménagements et n’hésite pas à se rendre sur place afin de tester l’accessibilité d’un espace public. Il évalue aussi les hôtels, campings ou gîtes candidats au label Tourisme et Handicap.

A Douarnenez, il déplore les pavés autour des Halles, ou les commerces qui empiètent trop sur les trottoirs, mais se félicite des nouveaux aménagements comme les quais du Rosmeur et du service Tud Plus.